Chante, ô Kazantzidis, la douleur d’être Grec

0
Stelios Kazantzidis

Certainement l’artiste le plus emblématique de son époque, véritable idole populaire élevé au rang de légende, Stelios Kazantzidis a marqué des générations entières de Grecs. Deux décennies après sa mort, son nom continue de résonner au rythme de ses chansons et le cœur des Hellènes de battre au son de sa voix.

Maître incontesté et incontestable du laïko, cette musique empreinte de tristesse, de mélancolie et d’amertume, Stelios Kazantzidis incarne à lui tout seul toute une époque. Profondément marquées par la conjoncture socio-politique de la Grèce du vingtième siècle, ses chansons dépeignent une période d’injustice sociale, de pauvreté et de migration, tout en abordant des thématiques comme la douleur liée aux trahisons amoureuses et à la solitude. Véritable vitrine d’un temps révolu, mais aussi voie royale qui mène à l’âme de la Grèce, la musique de Stelios Kazantzidis fait de lui un artiste incontournable et unique.

Maman je m’en vais, ne pleure pas pour moi (…) je pars avec amertume à l’étranger.

Comme susmentionné, les chansons de Stelios Kazantzidis sont le reflet de son époque et, plus précisément, de la Grèce d’après-guerre. Le pays connait en effet une guerre civil, une pauvreté extrême et une dictature qui force de nombreux Grecs à migrer. Ainsi, dans sa chanson Fevgo me pikra sta ksena (je pars avec amertume à l’étranger), Stelios Kazantzidis se lamente sur l’iniquité de la migration alors que sa voie caractéristique et ses pleures viennent réchauffer les cœurs des Grecs obligés de quitter leur pays.

Fevgo me pikra sta ksena (je pars avec amertume à l’étranger)

https://www.youtube.com/watch?v=FxeyggRrj_E

Moi j’ai commencé [la vie] nu, moi je chemine seul. Ma maison est la rue et la chanson ma douleur.

L’amour, un des thèmes de prédilection du laïko n’est évidemment pas en reste. Dans To Agriolouloudo (la fleur sauvage) par exemple, Stelios Kazantzidis aborde la résilience dont il fait preuve – et sûrement dont il faut faire preuve – après une rupture amoureuse puisque, comme il le dit si bien, qu’il neige ou qu’il pleuve, la fleur sauvage résiste.

To Agriolouloudo (la fleur sauvage)

https://www.youtube.com/watch?v=fkE0FktSQyw

Ma vie entière est une cigarette que je n’apprécie pas et que pourtant je fume.

Si la lecture de cet article vous a donné l’impression que Stelios Kazantzidis et ses œuvres appartiennent au passé, il n’en est rien. De par les thématiques abordés, Stelios Kazantzidis chante avant tout pour le peuple grec, auquel il offre réconfort et soulagement. En outre, la sévère crise économique que subit le pays et la forte dégradation des conditions de vie ont provoqué un retour vers sa musique et, plus que jamais, des chansons comme I zoi moi oli (ma vie entière) sont d’actualité.

I zoi moi oli (ma vie entière)

https://www.youtube.com/watch?v=9_3G2VvzYSI

Dyo Portes Exei h Zoi (la vie a deux portes)

Tout est un mensonge, une respiration, un chuchotement
Comme une fleur, une main va nous couper à l’aube.

https://www.youtube.com/watch?v=mW7tnUuBeiY

Vradiazei (le soir est en train de tomber)

Aujourd’hui encore la nuit tombe et alors je me mets à fredonner ma chanson
L’obscurité m’enlace comme une mère, à cet instant précis j’ai envie de mourir, la nuit tombe.

https://www.youtube.com/watch?v=BOI4MJQEg2g

De Tha Xanagapiso (je n’aimerai plus jamais)

https://www.youtube.com/watch?v=FISWD7vyoiY

Dyo Portes Exei h Zoi (la vie a deux portes)

https://www.youtube.com/watch?v=KTbRxd1CAQU

Iparho (j’existe)

https://www.youtube.com/watch?v=pF7ldspZ6-g